Héroïnes, portraits de yoginis


Mégane Carlota

Une vie de yoga ce n’est pas seulement une vie d’introspection, c’est aussi par bonheur une vie de rencontres. Ces rencontres me sont précieuses. Il se trouve que les disciples du yoga les plus assidues, dont il m’a été donné de croiser le chemin, sont des femmes. Tout naturellement, j’ai souhaité partager une série d’entretiens qu’elles ont eu la gentillesse de m’accorder et de l’intituler « Héroïnes, portraits de yoginis ». D’abord, pour leur témoigner mon admiration, mon amitié, mais aussi pour partager avec vous leurs parcours, leurs réflexions et leurs aspirations qui, je l’espère, éveilleront chez certaines et certains d’entre vous, comme un signe de reconnaissance de leur propre chemin et l’envie de se jeter corps et âme dans la voie du yoga.

Le yoga pour Mégane Carlota est bien plus qu’une affinité élective, c’est une évidence. Elle arpente la voie du yoga avec une facilité qui laisse penser qu’elle fut yogini dans une précédente vie. À cette aisance, si belle à voir, Mégane ajoute l’amour de l’étude et le souci de la précision.

Je suis heureux de publier aujourd’hui les mots d'une jeune femme qui a déjà tant à partager.

Voici ce qu’elle m’a confié…



1. Qui es-tu?

Je m'appelle Mégane, j'ai 28 ans et j'ai grandi dans le sud de la France, à Antibes.

Pour savoir qui je suis je vais plutôt vous dire quelques mots sur mon parcours de vie. Cette question est plus difficile qu'il n'y paraît puisque je me la pose encore souvent aujourd'hui.

Suite à une adolescence un peu tumultueuse, la vie me paraissait souvent injuste et difficile. C'est après avoir échoué au bac, que j'ai pris la décision de venir vivre à Paris chez ma tante, afin de prendre un nouveau départ et de retenter ma chance à cet examen. J'ai ensuite intégré une fac de psychologie, un peu par défaut, mais à cette époque j'étais déjà fascinée par l'être humain et sa psyché, si complexe et intrigante. Malgré le fait de ne pas être allée jusqu'au bout de ma licence, ces années m'ont permis un premier travail sur moi-même. J'avais toujours fait de la restauration en parallèle de mes études, et c'est plus rapidement que prévu que j'entrais dans la vraie vie active en décrochant mon premier emploi à plein-temps. J'étais convaincue qu'être serveuse me convenait et m'épanouirai tôt ou tard. J'ai alors chercher LE poste de mes souhaits, jusqu'à l'été 2019 où j'ai intégré le haut de gamme, au sein du palace qui me faisait tant rêver lorsque j'étais enfant. Cette expérience fût aussi dure qu'enrichissante, elle m'a permis de comprendre de quoi j'avais réellement envie, de rencontrer des personnes mais aussi de voir des proches m'aiguiller de manière souvent inconsciente. J'ai eu la chance suite à cette saison, de faire un road trip improvisé avec une amie, basé sur la reconnexion à "Soi-m'aime" à travers les magnifiques paysages européens. C'est lorsque je suis revenue sur Paris en octobre 2019 que j’ai entrepris les démarches pour faire de mes passions, qui sont l'aromathérapie et le yoga, mon projet professionnel. C'est un mois plus tard que je mettais les pieds dans le cours de hatha yoga de Laurent, en sortant c'était une évidence, il répondait à mes attentes et j'avais enfin trouvé mon professeur. En décembre, je débutais mon sadhana. Qui suis-je? je pense que j'ai encore beaucoup à faire pour savoir qui je suis, mais aujourd'hui je suis une apprentie yogi à la recherche de son Moi profond, qui a réalisé que la vie est un jeu grandeur nature et qu’elle a tout à apprendre d'elle.

2. Quelle a été ta première rencontre avec le yoga?

Depuis toute jeune j'ai eu la chance de faire du sport, de l'équitation en passant par la boxe, la danse et la natation synchronisée. J’ai toujours eu ce besoin d'une activité sportive. En arrivant à la fac j'ai pu m'inscrire dans une grande salle de sport pas très loin de chez moi. Il y avait divers cours, dont différents cours de yoga. J'ai alors testé, mais ma rencontre avec la hatha yoga fut une belle révélation. La professeure qui l'enseignait (loin du stéréotype "salle de sport") avait une prestance et émanait d’elle une positivité bienveillante. Son enseignement n'a fait qu'accroître ma curiosité quant à l'origine du yoga et ses bienfaits.

3. Pour quelles raisons es-tu allée pour la première fois à un cours de yoga?

La première fois a été par curiosité et aussi un peu par hasard. C’était l'un des seuls cours auquel je pouvais assister. Mais avec le recul, je me dis que rien arrive par hasard.

4. Si quelqu'un te demande ce qu'est le yoga que lui réponds tu?

Je remarque que ma définition du yoga a changé au cours de ma pratique. Au début j'avais une vision très "occidentale" du yoga se limitant juste à divers asanas plus ou moins difficiles à réaliser, une sorte de gym zen, utile après une journée bien remplie, ce qui correspondait à ma pratique à ce moment-là.

Chaque personne a sa propre expérience avec le yoga et donc une définition et une vision parfois différente en fonction de cette pratique.

Je définirais le yoga comme une expérience de vie, où l'on peut expérimenter avec son corps et son esprit. C’est une rencontre avec le Soi, mais surtout il faut le vivre!

5. Quelle est la chose que tu as réalisé dans le yoga et dont tu es la plus fière?

Il y a bien sûr des asanas que j'ai pu réaliser, ce qui a été satisfaisant, mais depuis le début de mon sadhana en décembre 2019, je suis fière de ma pratique dans son ensemble, j'ai adopté un nouveau rythme de vie (alimentaire, hygiène de vie, pratique régulière,..) et même si j'ai encore à apprendre je suis fière d'avoir pu ancrer ma pratique dans mon quotidien et de m'y tenir.

6. Lequel parmi les 8 piliers du yoga définis par Patanjali est le centre de ton attention en ce moment? Pourquoi?

Depuis quelque temps, je dirais le pranayama, qui a été une sorte de révélation, prendre conscience de son souffle et pouvoir le contrôler m'a fait franchir un cap dans ma pratique et je ressens ses bienfaits au quotidien.

7. Comment envisages-tu la suite de ton aventure dans la voie du yoga?

Après avoir terminé les formations nécessaires, j'envisage de transmettre à mon tour l'enseignement que l'on m'a donné, et par cet enseignement aider des personnes à se rencontrer avec elle-même, tout comme Laurent le fait pour moi.

8. Souhaites-tu apporter quelque chose d'important?

Juste d'écouter son corps et son coeur, si la voie du yoga t'appelle alors écoute toi et fonce! :)



0 vue