Quel but à la méditation ?

Mis à jour : 12 oct. 2019

Parmi les conseils que je vous ai donnés pour lever les obstacles à la méditation, je vous ai recommandé de réserver un lieu spécialement dévolu à votre pratique, de l’aménager, d’en faire un cocon qui va se charger de l'énergie que vous générez au fil des séances de méditation . Ce lieu sera comme un sanctuaire, un îlot protecteur dans lequel vous pourrez trouver refuge.

Cela m’amène à vous parler de ce que l'on recherche quand on pratique la méditation. Quel but poursuivons nous ?

Quand on médite, on rejoint un espace en nous qui représente notre vraie nature, celle qui n'est pas affectée par les circonstances, les péripéties ou quelquefois le chaos de nos vies. Cet endroit est comme une île protégée par un océan de silence et d'attention que l’on crée en s'autorisant simplement à s’asseoir et à descendre dans notre être le plus profond. Une fois installé dans notre île, on s'y sent bien. On s'y sent si bien que l’histoire pourrait s'arrêter là.

Mais voilà, il y a un paradoxe dans cet état méditatif. On croit rejoindre une île et en fait on atteint un continent. Quand on touche à note profondeur la plus intime, on touche à une forme de conscience universelle. Cette conscience nous met en relation avec le monde entier et cela plus certainement que ne le ferait une sociabilité bavarde. La fréquentation assidue de cette conscience qui est présente en nous depuis toujours et qui nous survivra nous met en relation avec tous les êtres vivants, quels qu’ils soient.

La méditation, pour toute personnelle que soit la démarche, est une voie de l’ouverture et de la compassion, car elle révèle une part de nous-mêmes commune à tous les êtres.

Cette réflexion, m’a conduit à relire Thomas Merton, un moine trappiste, c’est à dire quelqu’un qui avait choisi la voie du retrait du monde et du silence comme chemin spirituel. Thomas Merton a été un guide spirituel très écouté dans les années 1950.

Un de ses enseignements les plus importants consistait à dire qu’il n’y a pas de contradiction entre l’action et la contemplation. Notre destin est d’être contemplatif dans l’action et actif dans la contemplation.

La méditation nous aide à stabiliser cet état de vigileance et d’écoute qui va nous aider à tenir les deux bouts du paradoxe.

Serait-ce là le secret pour être heureux ?

En nous faisant rencontrer notre véritable nature, la méditation nous relie à tous les êtres vivants.

10 vues