Vous êtes ici

Il m'est souvent difficile de communiquer sur mon enseignement. Confronté aux formulaires de publication des réseaux sociaux, j'essaie de me plier à la loi du genre. Peu de mots et surtout mettre en avant les bénéfices de l'apprentissage et de la pratique du yoga. Pour être entendus, il faut que ces bénéfices résonnent avec des préoccupations bien contemporaines (réduction du stress, perte de poids, forme physique, recentrage, confiance en soi) et c'est encore mieux s'ils sont exprimés dans un vocabulaire teinté de développement personnel et de thérapeutique.


Après avoir tenté de m'exprimer ainsi, sans dénaturer l'essence de ce que je transmets, j'ai fini par renoncer. Il n'y a tout simplement pas de justesse à forcer la rencontre en me conformant à des règles qui n'ont pas de pertinence avec la tradition sur laquelle je fonde mon enseignement.


Que les choses soient claires. Il n'y a pas d'autre finalité à la pratique du yoga que le yoga lui-même. Dit autrement, le yoga en tant que méthode a pour but de conduire au yoga en tant qu'état, c'est à dire à l'Union. Le yoga est la voie spirituelle dont la promesse est le samadhi, la constante relation au Soi.


Bien sûr, au bord du chemin il y a des bienfaits collatéraux, qu'ils soient physiques ou psychiques. Pourquoi en refuser l'augure ? Toutefois ces bénéfices ne sont pas l'horizon du chemin.


La voie du yoga est belle pour ce qu'elle est et j'invite mes élèves à l'embrasser dans sa totalité. C'est une affaire de choix. Accepter pour une fois de se laisser emporter par une tradition qui possède en elle sa propre cohérence et à bien des égards sa propre complexité. Je sais que ce choix est difficile car il heurte une sensibilité moderne qui, d'une part, place le libre arbitre au-dessus de tout et, d'autre part, envisage chaque engagement à l'aune d'un rapport contraintes, bénéfices immédiats. La difficulté s'augmente encore de la tentation de faire trop vite le lien avec d'autres voies et d'autres traditions avant même que de s'attacher à comprendre en profondeur et à vivre pleinement l'expérience du yoga.


Il faut maintenant, pour être tout à fait clair, définir de quoi je parle quand je parle de yoga. La définition que je pose à ce terme est assez étroitement délimitée. Il s'agit de l'ensemble des pratiques psycho-physiques, énergétiques, hygiéniques et cultuelles visant à se libérer du cycle des renaissances, telles qu'elles ont été établies dans le contexte culturel et spirituel de l'Inde depuis les premiers siècles de l'ère courante jusqu'au XVIIIème siècle. Dans cette perspective, quand je parle de tradition, je fais référence à la tradition du hatha yoga telle que nous l'ont légué Matsyendranath et Gorakhnath et c'est cette tradition que j'essaie à mon humble mesure de transmettre.


Cette définition peut paraître étroite au regard des diverses formes de yoga enseignées de nos jours et qui pour la plupart se sont développées au cours du XXème siècle.

Pourtant, à l'intérieur de ces limites, c'est un continent qui s'ouvre.


Vous êtes ici...







16 vues