Yoga. Une pratique pour soi et pour le monde.

À la fin de chaque cours ou de chaque atelier, nous récitons les invocations suivantes, ici traduites en français :


🕉 Que tous soient protégés

Que la paix soit sur tous

Que la plénitude soit en tous

Que la bonté soit en tous

Que chacun soit heureux

Que chacun soit sans affliction

Que chacun ne voie que le bien dans les autres

Que personne ne soit victime de souffrance


En dépit du temps qui quelque fois nous manque, des impératifs de transports et des obligations qui nous appellent, nous ne manquons jamais de lire ces mots car ils, sont importants. Ils nous rappellent à une question trop souvent éludée. Pourquoi va-t-on sur un tapis de yoga?


La raison profonde d’une pratique consciente du yoga et de tout ce qu’elle implique de volonté, de régularité et de discipline personnelle, ne se trouve pas seulement dans la recherche auto-centrée d’un mieux-être ou d’un développement personnel.


Bien sûr, le très grand malentendu que créent les images diffusées sur le net et la confusion entretenue entre asanas et fitness, faussent la donne et ne cessent de ramener le yoga à une pratique individualiste de loisir conforme à l’attente d’un certain public.


C’est pour cela qu’inlassablement, nous récitons ces invocations finales, pour nous rappeler à nous même une visée essentielle de la pratique du yoga. En cherchant à retrouver notre vrai nature, à élever de notre niveau de conscience et à rétablir le lien subtil qui nous unit à tous les êtres sensibles, nous pouvons, par notre transformation personnelle, transformer le monde.



Swami Vishnudevananda

La voie du yoga toute profonde et personnelle qu’elle soit, nous invite à devenir plus ouverts, plus généreux, plus impliqués dans le monde à l’exemple de Swami Vishnudevananda (en illustration de cet article) qui fut tout à la fois un très grand maître du yoga et un infatigable militant pour la paix.

0 vue